Pierre Tomy Le Boucher
Plasticien

Pandore et Isaac

Les cheveux noirs sont frisés, la peau est sombre, les robes sont colorées, les sweat-shirts sont aux couleurs des universités américaines les plus prestigieuses.

Zeus créa Pandore. Il confia son éducation aux dieux de l’Olympe. Zeus offrit à Pandore une jarre qu’elle ne devait en aucun cas ouvrir : la boîte de pandore. Attisée par la curiosité, Pandore ne put se retenir d’ouvrir la jarre qui contenait tous les maux de l’humanité, notamment la Vieillesse, la Maladie, la Guerre, la Famine, la Misère, la Folie, le Vice, la Tromperie, la Passion, l’Orgueil ainsi que l’Espérance.

Lire la suite...

Dans Mythologie Reloaded, Zeus alla chercher Pandore dans le Tartare. La mère de l’humanité doit avoir un droit de regard sur le devenir de l’homme.

Probablement dans l’espoir d’obtenir un peu de pardon, Pandore a décidé de s’occuper de la misère et notamment de la misère chez les enfants. Elle choisit l’Afrique et plus précisément Madagascar. Dans ce pays, 82 % des moins de 18 ans vivent sous le seuil de pauvreté. Ils vivent dans le dénuement le plus extrême et ne peuvent pouvoir à leurs besoins les plus essentiels. Bon nombre de régions de ce pays sont dépourvues d’infrastructures de base comme l’accès à l’eau potable, l’assainissement et bien sûr l’école. Les changements climatiques fréquents dans cette région, cyclones, sécheresses, invasions de criquets contribuent à augmenter leur vulnérabilité. Les enfants de 5 à 17 ans sont obligés de travailler pour aider leur famille. Parmi les fléaux qui s’abattent sur les enfants, il faut ajouter la servitude domestique et l’exploitation sexuelle.

Mlle Lisbeth alias Pandore a pris ses quartiers à Majunga, un vrai paradis. Le ciel est bleu, la mer est calme. De nombreux navires circulent en file indienne, regorgeant de produits locaux à destination des pays riches. La route qui longe la mer possède de grands trottoirs réservés aux promeneurs. Sur le remblai les palmiers font légion et leurs bases sont encadrées d’une protection en pierre. Les bancs en béton sont identiques, ils sont tous recouverts de publicité d’une grande marque de boisson gazeuse dont le slogan est : « Ouvre du bonheur ».

La route principale est large, le bitume noir contraste avec le marquage blanc du sol. Les 4/4 les plus luxueux circulent lentement pour admirer le paysage. Entre la route et la contre-allée se trouve toute une végétation luxuriante. Le parcours proposé par une petite allée permet de se retrouver nez à nez avec des sculptures modernes. Certaines sont colorées et sont composées de matériaux des plus communs : béton, fer, verre et même du plastique imputrescible. Ces sculptures sont réparties de façon ludique pour enchanter l’œil. Au-delà de la contre-allée se trouvent les pavillons, les hôtels, les restaurants : le luxe.

Il ne faut parcourir que quelques kilomètres à l’intérieur des terres pour découvrir un autre univers. Ici les maisons sont construites en bois. Parfois le toit est composé de vieilles tôles rouillées. Les plus chanceux ont des maisons en béton. La route est accidentée et contribue à achever les montures métalliques des habitants. La plupart circulent à pied sur des routes ocre. Les cheveux noirs sont frisés, la peau est sombre, les robes sont colorées, les sweat-shirts sont aux couleurs des universités américaines les plus prestigieuses. En file indienne, sur le bon côté de la route, les petits Malgaches transportent des fardeaux bien lourds pour de si frêles épaules. C’est leur lot, leur quotidien et le rêve n’a pas sa place.

Mlle Lisbeth a monté un dispensaire. Entourés de salariés et de bénévoles, ils essayent de pallier les carences de ses enfants abandonnés à leur sort. Isaac, ingénieur de formation, consacre chaque année ses vacances à la construction de puits. Ils se sont rencontrés au dispensaire et leur amitié est sincère. Hadès a pris l’apparence d’un petit malgache dénutri. Il tourne toujours autour d’Isaac sans jamais rencontrer Mademoiselle Lisbeth par peur de devenir mortel. Il est à la recherche du point faible qu’il pourra utiliser contre le couple.

A suivre ...

Portrait sur toile de Pandore : directrice d'un dispensaire dans le cadre de Mythologie Reloaded

Pandore : directrice d'un dispensaire

Vidéogramme de présentation des portraits de Pandore et Isaac sur youtube
Téléchargement au
format 15 x 15 cm
300 dpi - Png 24 bits
250 € HT - 300 € TTC

(voir CGV)
Acheter
Téléchargement au
format 30 x 30 cm
300 dpi - Png 24 bit
400 € HT - 480 € TTC

(voir CGV)
Acheter
Impression sur toile
Format 84 x 84 cm
1400 € HT - 1680 € TTC

Commander par chèque
Délai 3 semaines
Œuvre unique
(voir CGV)
Commander
Impression sur toile
format 160 x 160 cm
2100 € HT - 2520 € TTC

Commander par chèque
Délai 3 semaines
Œuvre unique
(voir CGV)
Commander
Informations sur le produit
Cette œuvre de Pierre Tomy Le Boucher est imprimée à partir d'un fichier numérique de très haute résolution. L'impression est réalisée sur une toile polyester coton blanche de 350g/m2, écrue au dos, trame fine et régulière, avec des encres résistantes à l'eau et aux UV assurant ainsi une grande longévité du produit. Le châssis est en pin. Il est fabriqués de façon artisanale (gage de qualité). Un dispositif comprenant entre autres un câble en acier (résistance 40 kg) en permet l'accrochage sur une surface verticale. « Pour des raisons d’accessibilité à l’œuvre de Pierre Tomy LE BOUCHER, les œuvres réalisées sur toile peuvent exister en 2 formats. Format n° 1 : 84 x 84 cm et Format N°2 : 160 x 160 cm. Il est possible d’acquérir des fichiers électroniques. Ceux-ci sont directement téléchargeables depuis l’Internet. Les 2 formats de fichier permettent une impression optimale d’environ 15 x 15 cm et 30 x 30 cm au format PNG – 300 dpi - 24 bits »
Portrait sur toile d'Isaac conpagnon de Pandore dans le cadre de Mythologie Reloaded

Isaac conpagnon de Pandore

Téléchargement au
format 15 x 15 cm
300 dpi - Png 24 bits 
250 € HT - 300 € TTC

(voir CGV)
Acheter
Téléchargement au
format 30 x 30 cm
300 dpi - Png 24 bit 
400 € HT - 480 € TTC

(voir CGV)
Acheter
Impression sur toile
Format 84 x 84 cm
1400 € HT - 1680 € TTC

Commander par chèque
Délai 3 semaines
Oeuvre unique
(voir CGV)
Commander
Impression sur toile
format 160 x 160 cm
2100 € HT - 2520 € TTC

Commander par chèque
Délai 3 semaines
Oeuvre unique
(voir CGV)
Commander
Informations sur le produit
Cette œuvre de Pierre Tomy Le Boucher est imprimée à partir d'un fichier numérique de très haute résolution. L'impression est réalisée sur une toile polyester coton blanche de 350g/m2, écrue au dos, trame fine et régulière, avec des encres résistantes à l'eau et aux UV assurant ainsi une grande longévité du produit. Le châssis est en pin. Il est fabriqués de façon artisanale (gage de qualité). Un dispositif comprenant entre autres un câble en acier (résistance 40 kg) en permet l'accrochage sur une surface verticale. « Pour des raisons d’accessibilité à l’œuvre de Pierre Tomy LE BOUCHER, les œuvres réalisées sur toile peuvent exister en 2 formats. Format n° 1 : 84 x 84 cm et Format N°2 : 160 x 160 cm. Il est possible d’acquérir des fichiers électroniques. Ceux-ci sont directement téléchargeables depuis l’Internet. Les 2 formats de fichier permettent une impression optimale d’environ 15 x 15 cm et 30 x 30 cm au format PNG – 300 dpi - 24 bits »